Quelle place pour le sucre dans l’alimentation de nos bébés ?



De la tartine à la confiture de mamie du matin à la compote du dessert, le sucre est présent dans notre alimentation au quotidien. Et c’est bien là le problème ! Une petite douceur occasionnellement c’est bon pour le moral, au quotidien c’est moins bon pour la santé.


Dans cette société où le sucre est partout dans les rayons du supermarché et même dans les recettes de mamie, comment en limiter la consommation pour nos bébés ?


DÉFINITION DU MOT SUCRE


Il existe deux types de sucres : les sucres naturels dit « intrinsèques » et les sucres ajoutés dit « libres ».


Les sucres intrinsèques sont les glucides simples et complexes (autrement dit les sucres rapides et lents) qui sont naturellement présents dans les fruits, les légumes et certaines céréales.


Les sucres libres sont présents dans des aliments naturels comme le miel, les sirops d’agave ou d’érable et dans les produits transformés (industriels ou fait-maison).


Ce sont les sucres libres qui sont à éviter au quotidien.


LES EFFETS DES SUCRES LIBRES SUR LA SANTÉ


D’après un article de juin 2019 de l’Anses (Agence de Sécurité Sanitaire Française) 75% des enfants consomment trop de sucre quotidiennement.

Cette consommation peut entrainer des maladies comme l’obésité, le diabète de type 2, des caries dentaires, accentuer l’apparition de cancers ou de maladies cardiovasculaires.


Comment éviter cela ?

D’après le docteur Zsuzsanna Jakab, directrice régionale de l’OMS pour l’Europe, « Une bonne nutrition durant la période néonatale et la petite enfance reste essentielle afin d’assurer une croissance et un développement optimaux de l’enfant, et de meilleurs résultats sanitaires plus tard dans la vie, y compris la prévention du surpoids, de l’obésité et des maladies non transmissibles (MNT) liées au régime alimentaire ».


Alors pourquoi consommons-nous du sucre ? Serge Ahmed, directeur de recherche au CNRS à l’université de Bordeaux 2, met la question de l’addiction au sucre sur la table dans un article de janvier 2013.


L'ALIMENTATION DE BÉBÉ


De 0 à 6 mois : du lait !

L’OMS recommande depuis plusieurs années un allaitement maternel exclusif jusqu’à 6 mois. Le goût sucré est naturellement présent dans le lait maternel. Les laits maternisés ayant une composition au plus près du lait maternel, les industriels ajoutent du sucre dans leurs laits.


Après 6 mois : gare aux sucres cachés !

Puis vient le moment de la diversification. Et là, lorsqu’on lit les étiquettes des petits pots, compotes ou yaourts pour bébé, c’est à prendre peur. L’OMS dénonce la commercialisation de ces produits à destination des bébés de moins de six mois : « Bien que les aliments comme les fruits et les légumes contenant des sucres naturels conviennent aux nourrissons et aux jeunes enfants, le taux très élevé de sucres libres des purées disponibles dans le commerce est également préoccupant. »


Alors parents, à vos loupes ou vos marmites ! Et on n’oublie pas que les sucres mêmes naturels restent des sucres qui n’ont aucune valeur nutritionnelle intéressante pour la croissance. Tant que nos enfants n’y goûtent pas, ils n’en demanderont pas et surtout ne s’y habitueront pas.


Curieux d’en savoir plus ?

1* Article de l’ESPGHAN (European Society for Pediatric Gastroenterology Hepatology and

Nutrition)

2* Organisation mondiale de la santé-Europe


Article mise en ligne par Montessori du 47 - Écrit par Mélissa VERA

47 vues

Emilie BOUILLOT

Montessori du 47

ADRESSE

7 rue alphonse de lamartine

47510 Foulayronnes

contact@emiliebouillot.com

T : 06 50 07 24 01