Le sommeil chez l'enfant


Le sommeil est un sujet qui préoccupe les parents bien avant la naissance de leur bébé parce qu'il est source de questionnement et d'angoisse. En effet , la santé et la réussite dans les apprentissages dépendent de la qualité du sommeil. Dormir suffisamment favorise les exercices de mémorisation, le raisonnement logique et la gestion des émotions. Durant son sommeil, l'enfant va secréter l'hormone de croissance nécessaire à son bon développement.,récupérer l'énergie dépensée durant ses journées bien chargées, et mémoriser tout ce qu'il a observé, appris et expérimenté . De surcroît, son système nerveux va s'organiser, se perfectionner en même temps que son système immunitaire va devenir plus performant.


À la naissance, le bébé n'est pas autonome ; il a donc besoin de ses parents ou d'un adultes référent pour l'accompagner dans son sommeil. Chaque enfant est différent et il revient donc, à l'adulte, d'observer et de comprendre ses besoins en la matière : certains seront de gros dormeurs, d'autre auront besoin de moins d'heures de sommeil. Les uns auront besoin d' une ou deux longues siestes dans la journée alors que d'autres auront besoin, au contraire, de dormir pendant plusieurs courtes siestes.


Ainsi, convient-il d' accepter l'unicité de l'enfant pour mieux s'adapter à lui ,tout en prenant en compte les contraintes parentales .A cet égard, l'accompagnement de l'enfant dans la phase de sommeil devrait idéalement être un moment de calme, de partage et de joie. Malheureusement, pour certains parents, la fatigue et le stress accumulés dans la journée, transforment ce rituel en séquence angoissante peu propice au lâcher-prise nécessaire à l'endormissement paisible de l’enfant.


Aussi, la compréhension des mécanismes de fonctionnement propres à chaque enfant revêt toute son importance ; il s'agit de prendre en compte ,dés leur apparition, les signes de fatigue : bâillement, frottement des yeux..autant d' indicateurs du début du cycle de sommeil .


L'adoption d'un rituel se révèle primordial . Il pourra comporter deux phases :.La première, dite de préparation consistera à mettre le pyjama, se laver les mains ,se brosser les dents, préparer la chambre. La deuxième phase de détente pourra comprendre des jeux courts, du coloriage, la lecture ou l'invention d'une histoire, enfin, une séance de câlin ou d'allaitement . L'essentiel réside dans le plaisir partagé par l'enfant et les parents.


Il est également indispensable d'aménager un espace de sommeil qui soit compatible avec les besoins de chacun. A la naissance et durant le temps de l'allaitement, il est plus confortable et pratique pour la maman de choisir le CODODO . Cette pratique peut perdurer pour remédier aux troubles du sommeil de l'enfant. Maria MONTESSORI conseille d'installer un lit au sol pour que le bébé puisse se reposer quand il en éprouve le besoin , être libre de ses mouvements et rassuré par une meilleure vision de la pièce ; tout ce que n'autorisent pas les lits à barreaux.


Ainsi, chaque individu du noyau familial doit pouvoir trouver sa place et répondre à ses besoins en matière de sommeil, ; celui-de l'enfant n'est jamais figé .Il évolue avec l'âge et plus tôt il se sentira sécurisé , plus tôt il deviendra autonome dans la gestion de son sommeil.


Mise en ligne par Montessori du 47 - Écrit par Mathilde BOURDON



4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout